Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 18:05

paco_rabanne_lady_million_pub.jpg

 

 

Le succès de Lady Million me désarçonne.

Ce parfum me fait penser à ces enfants de stars qui ont un avenir tout tracé alors même qu'ils n'étaient pas nés.

Personne n'a vraiment cherché à savoir s'ils en valaient la peine, on s'est dit que, vu que leur ascendant était populaire, il ne pouvait en être autrement pour leur destinée.

 

Ainsi, si 1 Million peut se targuer d'avoir créé un concept marketing innovant, risqué, mais bien étudié (tendance bling bling alors à ses prémisces) et un jus certes pas très original, mais quand même assez reconnaissable, il n'en est pas de même pour Lady.

 

Ainsi, pour la marque habituée des duos, c'était du pain béni.

C'est donc deux ans plus tard que naquit Lady Million, sur le chemin ouvert par son homologue masculin.

 

Par curiosité et par intérêt pour le marketing, j'ai souhaité le découvrir, m'attendant à un nouveau coup de maître.

Mais hormis le buzz que sait si bien créer cette marque proche des jeunes, il n'y a rien à dire de plus.

Le flacon joue sur les diamants et l'or, amis de nombreuses femmes, mais le jus est à mon nez détestable.

En résumé, il semblerait que le parfumeur - ou plutôt l'équipe développement - ait ressenti le besoin de mélanger en un pot pourri sans harmonie les diverses recettes actuelles de succès commercial de parfumerie mainstream. 

Aucune créativité ressentie, aucune émotion, juste la sensation d'être face à une jeune fille qui aurait joué à l'apprentie chimiste et aurait vidé sur elle ses parfums préférés, croyant ainsi découvrir un philtre d'amour sans égal.

Au final c'est plutôt la nausée et le mal de tête qui guettent.

 

Bon, puisque vous souhaitez du factuel, voici la description que je pourrais en faire ...

Lady commence fort et c'est peu dire, chipant par ci l'orange et les fruits rouges confits d'Amor Amor (voire de sa "soeur" Ultrared), et se poursuit avec une fleur d'oranger puissante, sans classe et très synthétique. Celle ci s'accomode fort mal des fleurs blanches pour donner l'illusion d'un Pure Poison sans jamais l'égaler.

Puis le fond, collant à souhait, présente un patrchouli assez vulgaire et donc sans grand intérêt.

 

Je crois savoir que ce parfum a bien démarré en termes de ventes, mais je ne parie pas sur lui sur la durée.

Mais ce qui me semble le plus étonnant, c'est que ce jus ait été nommé aux Fifi Awards ...

 

Sur ce, je n'irai pas plus loin, les mots n'auraient pas plus d'intérêt que Lady Million.

 

Allez, sans rancune Paco !

Partager cet article

Repost 0
Published by papillondessenteurs.over-blog.com - dans critique parfums
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Papillon des Senteurs
  • Le blog de Papillon des Senteurs
  • : Depuis toute petite, je papillonne, je vais de fleur en fleur et de fragrance en fragrance. Le sens olfactif me fascine simplement. Je souhaite vous faire partager mes coups de coeur, mes déceptions, mes senteurs préférées dans cet espace d'échange magique qu'est Internet. Ici, on parle donc principalement parfum, mais pas que !
  • Contact

Papillon des senteurs dans le monde entier !

free counters

Recherche

Papillon sur Hellocoton !

Papillon sur Paperblog

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Vous aimez mon site ?

super fleurRépertoires Blog beauté