Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 14:27

 

kenzo_homme.jpg

 

 

Je vous annonce d'entrée la couleur : les parfums Kenzo, ce n'est pas du tout pour moi. Je m'y suis intéressée de nombreuses fois, intriguée par la fantaisie de cette maqrue qui a su remettre du rouge coquelicot dans les plus grandes villes du monde.

 

Mais je n'ai jamais trouvé de parfums qui me plaisent. J'ai souvent eu des échantillons, mais j'ai traîné à les finir.

Trop japonisant, pas assez de sillage.

Du coup mon intérêt s'est rapidement essoufflé et j'ai renoncé à sentir les masculins, l'Eau ne m'ayant nullement plu.

(J'ai été beaucoup plus touchée en revanche par la marque de soin Kenzoki, mais c'est du hors sujet).

 

Jusqu'à ce jour de 2004 où j'ai rencontré Matt. Mon ex beauf, son frère à Lui.

Je lui ai fait la bise et j'ai été enchantée par son parfum, à la fois si naturel et si présent. Il me semblait l'avoir déjà senti durant mon enfance mais sans en connaître le nom.

En discutant un peu, au fil de nos rencontres, j'ai su qu'il portait Kenzo pour Homme et là, je fus surprise.

C'était donc lui,  le Kenzo qui allait me séduire.

Et bien que j'aie décidé de couper les ponts avec mon beau frère après ma séparation d'avec Lui, ce parfum n'a cessé de me poursuivre aux détours de multiples rues, ici ou ailleurs.

Il est l'un des symboles d'une période charnière de ma vie.

 

Ce parfum est troublant, il me rappelle ma passion, la mer. Les embruns qui détendent, semblent transcender le corps entier.

Ainsi, de temps à autre, j'aime aller en parfumerie et vaporiser sur touche à parfum ou sur ma peau, ce parfum qui m'apaise.

 

Et j'essaie de le redécouvir, d'en identifier les notes, comme pour décortiquer ce qui m'apportera sérénité et éveil des sens rien que par l'olfaction.

 

Tout d'abord, ce parfum s'ouvre sur un mélange de notes fusantes : citron et bergamote, accompagnées des notes camphrées (et si segmentantes) de sauge froissée.

Le bois de rose réchauffe le tout, comme une transition vers l'escapade aromatique se dessinant en coeur (muscade, thym, girofle).

Une note légère de brise marine (calone ?), ozonique et aquatique à la fois, nous transporte alors avec fraîcheur et panache, et vient conférer à ce jus sa signature olfactive.

Sur la peau, ce sillage reste assez longtemps, avant de faire la part belle aux bois (les classiques mais précieux cèdre et santal) et au résineux et ténébreux fir balsam (sorte de pin aux senteurs de térébenthine).

Enfin, le musc, inévitable, vient parachever cette fragrance bien ficelée et masculine.

 

Alors certes, la fragrance aromatique et aquatique va fêter en 2011 ses 20 ans, mais n'est ce pas un bel âge pour la gent masculine ?

Son flacon est assez sobre, d'un beau bleu méditerranéen, avec une forme entre bambou et phallus. Il a de quoi séduire sans faire de chichis. 

Et, élément non négligeable, son effet euphorisant et troublant n'a pas pris une ride, parole de femme !

Partager cet article

Repost 0
Published by papillondessenteurs.over-blog.com - dans critique parfums
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Papillon des Senteurs
  • Le blog de Papillon des Senteurs
  • : Depuis toute petite, je papillonne, je vais de fleur en fleur et de fragrance en fragrance. Le sens olfactif me fascine simplement. Je souhaite vous faire partager mes coups de coeur, mes déceptions, mes senteurs préférées dans cet espace d'échange magique qu'est Internet. Ici, on parle donc principalement parfum, mais pas que !
  • Contact

Papillon des senteurs dans le monde entier !

free counters

Recherche

Papillon sur Hellocoton !

Papillon sur Paperblog

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Vous aimez mon site ?

super fleurRépertoires Blog beauté