Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 17:58

roger_gallet_fleur_osmanthus_2.jpg

Fleur d'Osmanthus partait avec de bons atouts en main : une note principale originale, basée sur l'osmanthus, cette petite fleur jaune aux effluves abricotés mais aussi et surtout, un lancement par une marque à la réputation certaine en parfumerie accessible.

Pour moi Roger & Gallet a toujours symbolisé raffinement et simplicité. C'est grâce à l'eau de Cologne de Jean Marie Farina, l'eau de Gingembre ou encore de Cédrat que j'ai appris à aimer cette marque.

 

En 2008 à Paris, alors que je fréquentais beaucoup les Monoprix, je ne pouvais résister à l'idée de me vaporiser à chaque passage, l'une ou l'autre de ces délicieuses fragrances.

 

C'est ainsi que depuis, j'ai attendu avec impatience Amande Persane et Fleur d'Osmanthus.

Et, bien que je ne trouve pas ces eaux désagréables, je vous avoue avoir été déçue.

 

J'ai décidé de parler plus amplement de la dernière sortie car je l'ai sentie de nombreuses fois, espérant voir mon jugement modifié mais la semaine dernière, j'ai dû me rendre à l'évidence : Fleur d'Osmanthus me semble bâclée.

 

En effet, l'osmanthus était une note si particulière qu'il me semblait aisé de créer une composition originale.

Et pourtant celle ci est d'une platitude L'Occitanesque.

 

Pour en venir à la pyramide de ce parfum, je le résumerai à quelques mots : quelques agrumes dispersés par ci par là, telle une Cologne, un fond boisé ambré très (trop) léger (où est la tonka revendiquée ???) et au centre de cela, un osmanthus palôt aux accents d'aldéhydes.

Ainsi, rien de très nouveau, de très transcendant. Un parfum floral fruité hespéridé facile, comme une eau de soin.

Pourtant l'osmanthus se serait prêté à plus de fantaisie, comme l'ont tenté certains concurrents indirects (Encre noire de Lalique, Eau de Sisley 3, Nuit de Cellophane de Lutens, Osmanthus Interdite de Parfums d'Empire, ou encore la très peu onéreuse mais veloutée Rose Osmanthus de Durance).

 

Roger & Gallet m'a donc étonnée mais pas captivée par ce nouveau jus.

J'ose espérer que cette belle marque ne va pas tomber dans les mêmes écueils que toutes ces marques alternatives à prix doux qui se calent de plus en plus sur les mauvais exemples mainstream et proposent des parfums très convenus, très accessibles et donc d'un ennui profond car dépourvu d'émotions.

Un conseil les amis si vous me lisez : bougez vous vite, avant qu'il ne soit trop tard !

Partager cet article

Repost 0
Published by papillondessenteurs.over-blog.com - dans critique parfums
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Papillon des Senteurs
  • Le blog de Papillon des Senteurs
  • : Depuis toute petite, je papillonne, je vais de fleur en fleur et de fragrance en fragrance. Le sens olfactif me fascine simplement. Je souhaite vous faire partager mes coups de coeur, mes déceptions, mes senteurs préférées dans cet espace d'échange magique qu'est Internet. Ici, on parle donc principalement parfum, mais pas que !
  • Contact

Papillon des senteurs dans le monde entier !

free counters

Recherche

Papillon sur Hellocoton !

Papillon sur Paperblog

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Vous aimez mon site ?

super fleurRépertoires Blog beauté