Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2021 7 11 /04 /avril /2021 06:00
Parfum Oscar et collier de perles personnels
Parfum Oscar et collier de perles personnelsParfum Oscar et collier de perles personnels

Parfum Oscar et collier de perles personnels

Cela faisait un bout de temps que je voulais écrire sur Oscar, le premier parfum d'Oscar de la Renta, couturier américain originaire de République Dominicaine. Je ne saurais dire pourquoi j'ai reporté cet article sans arrêt, les va-et-vient du coeur sans doute, mais pourtant depuis que j'ai découvert Oscar, je n'ai cessé de l'aimer.

Il faudrait que je fasse une recherche pour pouvoir retrouver précisément l'année où j'ai fait sa connaissance mais je pense que c'était en 2011 ou 2012, une période durant laquelle j'essayais d'étoffer ma connaissance des parfums et d'agrémenter ma parfumothèque.

Ce qui est certain, c'est que je l'avais vu sur un site de déstockage et outre son prix très intéressant, j'avais perçu dans son flacon longiligne assez sobre un signe de bon augure. En faisant quelques recherches sur le parfum en lui-même, mon intérêt s'était accru, bien que les critiques parfums à son sujet étaient assez rares. Il n'en fallut pas plus pour me convaincre d'investir et de l'acquérir pour une somme relativement modique, disons le. Je ne l'ai jamais regretté.

Oscar n'est clairement pas ce qu'on pourrait qualifier de parfum contemporain. Créé par Jean Louis Sieuzac et lancé en 1977, il a connu cinq décennies différentes et également réinterprété en son temps, des codes d'une autre époque. On dit qu'il aurait été une sorte d'hommage à L'Origan de Coty (1905) ou encore à L'Heure Bleue de Guerlain (1912), adapté à la sauce des années 1970. 

C'est donc un beau floral comme il ne s'en fait plus vraiment à notre époque, riche, abstrait, diffusif, un peu retro. Une profusion de notes de fleurs qui n'ont rien de trop niais, bien au contraire.

Son ouverture est très fraîche et aromatique : bergamote, agrumes, petitgrain, basilic voire une touche de romarin et de galbanum, lavande ... Tout se mêle dans une valse tonique et me rappelle instinctivement certaines Cologne / eaux hespéridées que j'affectionne comme par exemple, l'Eau de Patou (qui vient hélas de mourir pour la deuxième fois avec la disparition de la maison de parfums Jean Patou). Des notes épicées (je ressens particulièrement la coriandre et un côté eugenol / clou de girofle) viennent lui apporter un peu plus de mordant encore, avant de faire un pont subtil vers le coeur floral.

En effet, on devine un oeillet savonneux et retro (en résonance donc avec le clou de girofle) et une rose délicate, puis les notes de fleurs blanches viennent en bloc, d'une réelle abstraction et formant en même temps une forme cohérente et familière qui rassure (entre fleur d'oranger, ylang solaire et tubéreuse / gardénia narcotique). Ce bouquet vibre avec les muscs blancs cosmétiques du fond et me semble t il, une touche d'aldéhydes. La note d'iris qui le complète vient lui donner encore un peu plus de personnalité et de sophistication mais fait aussi le lien avec les notes plus chaleureuses qui font le contrepoids à l'ouverture du parfum. J'y imagine presque un côté daim, un cuir velouté.

Enfin, tout son charme réside dans l'harmonie et la sensualité subtile qui se dessine par ses notes de fond, aussi bien ses muscs poudrés et savonneux que son fini boisé ambré résineux, santalé et légèrement chypré et moussu. 

A la manière de mes bien-aimés (feu) Sicily de D&G et Calèche d'Hermès qu'Oscar m'évoque sans conteste (ils possèdent en effet une structure très proche, avec cependant quelques différences dans les équilibres ou accords), j'apprécie particulièrement la dualité qui se dégage de ce parfum tout en nuances et en évolution perpétuelle : une sorte d'oxymore, le feu sous la glace, le clair obscur, l'ondée avant le beau temps.

Oscar fait ainsi partie de ces parfums que l'on trouve de manière plutôt confidentielle et souvent très abordable en coût, mais qui valent définitivement le détour.

Il me donne l'image d'une femme belle et élégante, qui de prime abord peut sembler un peu trop sage, une sorte de beauté froide, mais qui à son contact se révèle avoir du caractère mais aussi être d'une douceur et d'une chaleur enveloppante. Une personne avec qui on se sent bien, dans notre zone de confort, bien qu'elle soit insaisissable, une et multiple à la fois. Une personne qui gagnerait à être plus connue, mais peut être ne le souhaite t elle pas au fond d'elle, elle aime son rayonnement limité à ceux qui savent l'apprécier à sa juste valeur et faire preuve de curiosité. Elle est élégante, sans conteste, mais après tout, l'élégance la plus pure n'est elle pas encore davantage dans l'attitude et la beauté du cœur quand on y pense ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Cadeaux deces 04/05/2021 13:58

il est tres tres bon, merci

papillondessenteurs.over-blog.com 04/05/2021 23:43

Avec plaisir, merci pour le commentaire !

Présentation

  • : Le blog de Papillon des Senteurs
  • : Depuis toute petite, je papillonne, je vais de fleur en fleur et de fragrance en fragrance. Le sens olfactif me fascine simplement. Je souhaite vous faire partager mes coups de coeur, mes déceptions, mes senteurs préférées dans cet espace d'échange magique qu'est Internet. Ici, on parle donc principalement parfum, mais pas que !
  • Contact

Papillon des senteurs dans le monde entier !

free counters

Recherche

Papillon sur Hellocoton !

Papillon sur Paperblog

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Vous aimez mon site ?

super fleurRépertoires Blog beauté