Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 22:39
Coup de coeur pour une marque alternative : Ann Gérard Parfum

Encore une fois, après avoir publié mon article sur Charlie Winston, il m'a été très difficile de retrouver une source d'inspiration aussi forte pour écrire un article incarné.

Qui plus est, les lancements de ces derniers mois n'ont pas forcément été spécialement motivants (hormis quelques exceptions), donc cela ne m'a pas aidé à reprendre du service.

Bref, tout cela pour dire que j'ai fini par avoir une illumination, un soir, après avoir fait le tri dans mes échantillons.

Je suis retombée sur des échantillons d'une marque alternative découverte grâce à Auparfum et testée longuement à la boutique Jovoy, il s'agit de la marque Ann Gérard Parfum.

Originellement, Ann Gérard est une créatrice de bijoux reconnue qui a toujours adoré le parfum. Selon ses propres mots, ce dernier étant le "miroir de nos émotions", telle une parure secrète, il n'est donc pas illégitime qu'elle ait souhaité faire appel à Bertrand Duchaufour pour composer ses 3 premiers parfums.

Ces derniers sont des parfums d'une qualité remarquable, avec une réelle richesse des matières premières et une véritable intention dans la composition, le tout pour un tarif de vente très honnête, donc j'ai souhaité partager avec vous cette très belle découverte.

Ciel d'opale :

Ce parfum a été travaillé tel un cabochon d'opale olfactif, rayonnant, rond et plus complexe qu'on l'imagine de prime abord. C'est une note assez atypique de nos jours, mettant en exergue un superbe bouquet de fleurs blanches miellées, opulent à souhait, qui s'acoquine avec des notes ambrées et boisées vibrantes et d'un vétiver moussu qui donne une impression de chypre mélancolique. J'affectionne particulièrement ce style de fragrances retro et signées, mais que l'on peut s'approprier assez aisément tout de même. La tenue est notable car mes cheveux sont restés parfumés jusqu'au lendemain.

Perle de mousse :

D'un esprit "goutalien" vintage, ce parfum est peut être un peu moins facile d'accès par ses notes de muguet vert et moussu mais il est d'une poésie infinie ... J'ai une tendresse particulière pour celui-ci, il évoque bien cette nymphe mystérieuse et délicate qui garde précieusement les secrets d'une forêt magique. Comme j'ai pu le lire sur Auparfum, il est vrai que ce muguet n'est pas vraiment printanier mais plutôt sombre et intrigant, plus proche d'un univers automnal, et c'est ce qui fait sa réelle originalité. J'apprécie aussi le contraste de ses notes rosées et aldéhydées cristallines avec le lentisque pour un effet chypré des plus séduisants.

Rose Cut :

Ce n'est finalement pas un hasard si j'apprécie le travail réalisé sur les parfums Ann Gérard et il y a plusieurs explications à cela ; parmi elles, j'aime certaines matières récurrentes qui signent les jus, comme par exemple les aldéhydes, les notes vertes, les fleurs blanches ou encore les baumes. Aussi, j'apprécie le fait que la collection propose une belle proportion de fragrances présentant une structure ou une facette chyprée assez authentique, un accord complexe à la préciosité incontestée. Rose Cut réunit presque tous les paramètres pour que je l'aime et j'avoue que sa découverte a éveillé en moi beaucoup d'émotions. En effet, son démarrage mordant, piqué de baies roses et d'aldéhydes contraste avec l'aspect chypré liquoreux que confère son fond de patchouli balsamique. Je trouve par ailleurs qu'il prend une dimension encore plus séduisante sur peau. C'est l'un de mes parfums préférés de la collection, il a le don de me ramener à mes années d'enfance où je découvrais la parfumerie à l'aide de mon sac d'échantillons de "parfums pour dame" (fioles gentiment léguées par les femmes de ma famille). Son coeur de rose me ramène parfois un peu à Paris d'YSL, l'un de mes premiers véritables parfums (porté dès l'âge de dix ans environ), sans le copier pour autant (et sans la violette très marquée qui le caractérise).

Mon seul regret : l'évanescence de Rose Cut sur ma peau, mais je ne lui en tiendrai pas rigueur, cela fait aussi son charme, telle une rose fraîchement coupée.

Cuir de nacre :

C'est mon préféré de la collection, et peut-être le plus discret de tous ; je trouve sa structure et son rendu très intéressant, mais aussi joliment facetté (moiré comme la nacre). Ceux qui me lisent régulièrement (sur le blog ou sur les réseaux sociaux), savent que j'apprécie particulièrement le cuir et l'iris, mais aussi les aldéhydes et les notes poudrées. Cuir de nacre est censé représenter le saphir pourpre et il est vrai qu'il m'évoque plutôt des tonalités froides comme le mauve ou une sorte de bleu gris, des teintes qui traduisent une certaine introspection mystérieuse. Introverti mais signé, subtil mais pas froid ni fade, il vibre sur peau d'une chaleur plus notable. Après un départ assez vert, Cuir de nacre révèle les diverses facettes de l'iris avec délice (un peu à la manière d'un Dior homme version originale), dont la tonalité carotte qui me fera toujours sourire et l'aspérité cuirée qui m'attire tel un aimant. Vouant également un "culte" aux graines d'ambrette qui se marient si bien avec l'iris, j'ai été particulièrement séduite par ce duo poudré un rien animalisé qui répond si bien à l'appel du pied du styrax. Cuir de nacre présente également quelques similitudes avec Volutes de Diptyque, cependant il est plus sobre et notablement moins miellé. Au fur et à mesure du temps, il s'évanouit, ne fait qu'un avec la peau pour ne laisser qu'un voile d'iris blanc velouté de musc, un cuir irisé souple qui n'est pas sans m'évoquer Iris & White Musk de Jo Malone, voire sous certains aspects Daim blond de Lutens.

Sauf erreur de ma part, à ce jour Ann Gérard ne propose que quatre références mais elles sont toutes aussi charmantes les unes que les autres. C'est beau de voir privilégier la qualité à la quantité de nos jours.

Je tiens aussi à saluer le sens du détail que l'on retrouve aussi dans les emballages : un capot lourd et précieux, un étui qui s'ouvre tel un écrin (même si la mousse qui enserre le flacon n'est pas d'une élégance particulière), mais aussi un joli petit dépliant que j'avais récupéré chez Jovoy.

J'espère que cet article vous aura permis de découvrir cette jolie marque, à moins que vous ne la connaissiez déjà. Si elle ne vous est pas inconnue, n'hésitez pas à partager avec nous vos impressions sur les parfums que vous avez pu tester.

Et promis, j'ai beaucoup d'autres sujets olfactifs à évoquer avec vous par la suite, je ne vous laisse pas tomber, même si j'avoue ne pas avoir suffisamment de temps libre pour publier de manière régulière !

A très vite ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by papillondessenteurs.over-blog.com - dans critique parfums
commenter cet article

commentaires

Ombelline 22/07/2016 10:16

Un GRAND merci pour cette note, sur des parfums que je ne connais absolument pas, mais qui m'ont donné envie de tester. Evidemment surtout "Cuir de nacre", car j'ai les mêmes goûts que toi pour les notes poudrées, les iris, les aldéhydes...je penses qu'il peut que me plaire !

papillondessenteurs.over-blog.com 24/08/2016 19:15

Bonjour Ombelline, alors as tu eu l'occasion de tester Cuir de nacre et les autres parfums de la marque ? Cela m'intéresserait d'avoir ton avis ! A très vite,

Présentation

  • : Le blog de Papillon des Senteurs
  • Le blog de Papillon des Senteurs
  • : Depuis toute petite, je papillonne, je vais de fleur en fleur et de fragrance en fragrance. Le sens olfactif me fascine simplement. Je souhaite vous faire partager mes coups de coeur, mes déceptions, mes senteurs préférées dans cet espace d'échange magique qu'est Internet. Ici, on parle donc principalement parfum, mais pas que !
  • Contact

Papillon des senteurs dans le monde entier !

free counters

Recherche

Papillon sur Hellocoton !

Papillon sur Paperblog

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Vous aimez mon site ?

super fleurRépertoires Blog beauté